Aux dernières nouvelles, il semblerait que Meghan Markle soit dans le collimateur de la résidence officielle des souverains britanniques. En effet, Buckingham Palace exige le changement de nom de la Duchesse de Sussex. Le point à travers cet article. 

S’il y a bien un couple qui reste toujours dans l’actualité médiatique, c’est bien les parents du petit Archie. En effet, depuis qu’ils ont quitté la famille royale pour rejoindre les États-Unis, Meghan Markle et le Prince Harry sont au cœur de l’attention.

Scandale à la suite de la naissance d’Archie

En 2019, la famille royale s’est agrandie grâce à l’arrivée d’un nouveau membre. En effet, Meghan Markle a accouché de son premier petit garçon, à qui elle a donné le prénom d’Archie. Quelques semaines plus tard, selon une publication repérée dans « The Sun » en juin 2019, la duchesse de Sussex aurait pris une étonnante décision. En effet, elle a apporté des modifications sur l’acte de naissance du bébé. Il semblerait que la mère de famille ait substitué son nom « Rachel Meghan Son Altesse Royale la duchesse de Sussex » au profit de son titre de duchesse. Bien que cette modification soit réelle, la mère de famille n’a pas commandité l’acte, contrairement à ce que le soulignent les médias people.

Des rapports tendus entre Meghan et Kate Middleton

La femme du Prince Harry s’est empressée de réagir au plus vite afin de rectifier l’erreur. Comment en témoigne une parution repérée dans « Page Six », datant du dimanche 31 janvier dernier. Selon les représentants, cette modification de nom sur l’acte de naissance d’Archie résulterait en fait d’une requête de Buckingham Palace. Selon les nouvelles officielles : « Le changement de nom sur ses tracés publics datant de 2019 résulte d’une demande émanant du palais et non de Meghan Markle ».

Si beaucoup ont cru que cette initiative était celle de l’actrice de 39 ans en vue de concurrencer sa belle-sœur, Kate Middleton, ils se sont trompés. En effet, les rumeurs concernant un désaccord entre les deux jeunes femmes sont infondées. Kate Middleton a exigé à voir apparaître son prénom sur les actes de naissance de Georges, Charlotte et Louis. Et non son titre royal. Des confidences dévoilées quelques jours à la suite de l’annonce selon laquelle la mère d’Archie n’accompagnera pas son époux en Angleterre cet été. Décidément, en dépit de la distance physique, la duchesse semble toujours en froid avec la famille royale.