Béji Caïd Essebsi s’est exprimé, ce lundi 25 février, sur les manifestations contre le cinquième mandat du président Bouteflika en Algérie. Selon le président tunisien cité par Le Figaro, le « peuple » algérien est « libre de s’exprimer » sur sa « gouvernance ».

« L’Algérie, c’est un peuple qui a beaucoup lutté pour gagner son indépendance après 130 ans de colonisation et maintenant un peuple libre. Évidemment, il est libre de s’exprimer comme il l’entend sur sa gouvernance », a déclaré Béji Caïd Essebsi qui s’exprimait lors d’un point de presse à Genève après un discours devant le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU

« Nous parlons toujours de gouvernance et chaque pays a ses propres règles, et je n’ai pas le droit de donner des leçons à qui que ce soit », a toutefois précisé le président tunisien dans sa réponse à une question sur les manifestations en Algérie.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici