Le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, est revenu, ce mardi 26 février, sur les manifestations contre le cinquième mandat du président de la République. Le vice-ministre de la Défense nationale a estimé que toute personne « qui appelle à la violence avec n’importe quelle manière, sous n’importe quel prétexte et dans n’importe quel contexte est quelqu’un qui ignore ou qui feint d’ignorer que le peuple algérien veut vivre dans la sécurité et la stabilité ».

« Est-ce raisonnable que certains Algériens soient poussés vers l’inconnu à travers des appels suspects? », s’est-il demandé. Pour lui, l’objectif de ces appels anonymes est de pousser les Algériens vers « voies qui ne sont pas sûres » et dont les conséquences peuvent être dangereuses. « Des voies qui ne servent pas forcément l’intérêt de l’Algérie », a-t-il affirmé.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici