Au total, 63 personnes ont été blessées, ce vendredi 1er mars, lors des manifestations contre le cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika à Alger. Il s’agit de 56 policiers et de 7 citoyens, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

« Les policiers et citoyens blessés ont été évacués et pris en charge au niveau de l’hôpital central de la police à Alger », selon la même source.

La DGSN annonce également l’arrestation de 45 personnes dont cinq au niveau de l’hôtel El-Djazaïr (Ex-Saint Georges) qui ont volé le « coffre métallique de cet établissement hôtelier » et « incendié un véhicule ».

Les services de l’ordre « ont pu récupérer le coffre en un temps record », assure la DGSN qui précise que la majorité des personnes arrêtées « était sous l’emprise des psychotropes ».

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici