Des milliers de personnes se dirigent vers le Palais du gouvernement. Photo prise par Hadjer Guenanfa.

21h30. Le calme est revenu à la place du 1er mai. Les forces de l’ordre et les pompiers sont toujours mobilisés au niveau de l’hôtel El Djazaïr (Ex-hôtel Saint Georges) où l’agence d’une banque et un véhicule ont été incendiés, a-t-on constaté sur place. Un magasin de meubles a également été saccagé.

Les agents de Netcom s’activent aussi sur place pour enlever les pierres et les bris de verre qui jonchent la chaussée après les affrontements entre les manifestants et les forces de l’ordre. Les éléments du Groupement des opérations spéciales de la police (GOSP) sont toujours déployés autour de la présidence à El Mouradia.

20h30. Au centre-ville, près de la place Maurice Audin, ce sont les manifestants qui ont entrepris de nettoyer après la marche.

20H00. L’agence de la Banque extérieure d’Algérie (BEA) près de l’hôtel El-Djazaïr (Ex-Saint-Goerges) à Alger a été incendiée. El Bilad TV évoque des inconnus qui seraient responsables de cet incendie.

19h00. Les manifestations se poursuivent au centre-ville d’Alger.

18:57. Les affrontement se poursuivent entre policier et manifestants à la Place du 1er Mai.

18:29. Les manifestants arrivent devant le siège de la Télévision algérienne . 

17:40. Affrontements entre policiers et manifestants devant l’école des beaux arts sur le boulevard Krim Belkacem. Les manifestants ont pu arriver au niveau du rond-point situé au dessus de l’hôtel El Djazaïr. Ils n’ont pas pu arriver le lycée Bouamama (Ex-Descartes). 

Source (Casbah tribune)

🔴Affrontements entre policiers et manifestants devant l’Ecole des beaux arts à #Alger

Posted by Casbah Tribune on Friday, 1 March 2019

Les manifestants sont, selon le correspondant d’El Bilad TV,  à quelques mètres du Palais  d’El Mouradia

المحتجون يقتربون من قصر الرئاسة بالمرادية بالعاصمة

المحتجون يقتربون من قصر الرئاسة بالمرادية بالعاصمة

Posted by Journal el Bilad on Friday, 1 March 2019

L’image contient peut-être : plein air

 

16:11. Des milliers de manifestants se rassemblent au niveau de la Place Maurice Audin 

L’image contient peut-être : une personne ou plus, foule, arbre et plein air

 

L’image contient peut-être : 1 personne, foule et plein air

14:56. Les manifestants  se rassemblent au niveau du Palais du gouvernement.  Ils scandent:  » Ya Ouyahia , Hadi  machi souriya ».

Said Saidi salué par la foule  au biveau de la Rue du Docteur Saadane.

Posted by Madjid Makedhi on Friday, 1 March 2019

المشاركون في مسيرة العاصمة بصوت واحد: "بلادي يا بلادي"

المشاركون في مسيرة العاصمة بصوت واحد: "بلادي يا بلادي"

Posted by Journal el Bilad on Friday, 1 March 2019

14:00. Une bonne partie des manifestants marchent dans la direction de la place des martyrs.la Secrétaire générale du parti des travailleurs, Louiza Hanoune est chassée par la foule à la  Grande poste.    

Un groupe  de manifestant marche vers l’avenue pasteur comme pour aller au palais du gouvernement. ils scandent « Fi assima makach El cachir ».

L’homme d’affaire Issad Rebrab a pris part à ces manifestation.

L’image contient peut-être : 2 personnes

استمرار تواصل الوفود من كل احياء العاصمة المسيرة المليونية الان

Posted by ‎الجزائر و ما أدراك مالجزائر‎ on Friday, 1 March 2019

en direct d'alger une marche historique partager un max

en direct d'alger une marche historique partager un max

Posted by Tadarth-iw on Friday, 1 March 2019

L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air

Posted by Djamel Maafa on Friday, 1 March 2019

L’ icône  de la révolution algérienne  Djamila Bouhired, marche contre le cinquième mandat.

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, foule et plein air

Abdellah Djaballah est présent parmi les manifestant à Alger.

L’image contient peut-être : 15 personnes, personnes souriantes, personnes debout, foule et plein air

13h00.  Plusieurs personnalités nationales participeront à la marche dans la capitale dont Said Sadi. Des personnes commencent à se rassembler à la place du 1er mai.

« Nos députés seront présents aux côtés des citoyens. Ils accompagneront ce mouvement qui revendique le changement du système. Nous serons présents d’abord en tant que citoyens algériens », a déclaré Atmane Mazouz, député du RCD, à Actu-fil.com.

La foule arrive à la  Place du 1 mai. La police utilise  le gaz lacrymogène.  »  Echaab yourid iskat ennidham »,  » pouvoir assassin », scandent les manifestants.  » Hram alikoum, rana  khaoutkmoum », lancent les manifestants aux policiers. La prière de vendredi  n’est pas encore terminée. La police tente de retenir la foule qui ne cesse de grandir.

 

 

Bab El Oued se révolte

Posted by Tahar Mendjour on Friday, 1 March 2019

1

الشرطة تقوم بتفريق المحتجين بساحة أول ماي بالعاصمة

الشرطة تقوم بتفريق المحتجين بساحة أول ماي بالعاصمة

Posted by Journal el Bilad on Friday, 1 March 2019

12h00. Plusieurs manifestations ont déjà été organisées à travers le pays notamment à Ghardaïa, Bouira et Sétif.

« Les manifestations ont confirmé et renouvelé l’unité du peuple algérien », a déclaré Louisa Hanoune dans un discours prononcé à l’ouverture de la réunion du comité central de son parti.

Ali Benflis, président de Talaie El-Hourriyet est passé au centre-ville d’Alger dans la matinée où il a rencontré quelques journalistes. « Le peuple va dire non à la hogra officielle », a-t-il déclaré.

11h05. Me Mokrane Aït Larbi a publié sur sa page Facebook un message de « Soutien au marche de la victoire ». « Le 1 novembre 1954, le peuple algérien décida de briser les chaines du colonialisme pour accéder à l’indépendance, et l’indépendance fut.
Aujourd’hui le peuple algérien a décidé d’en finir avec le système, et il le sera.
Dans tout le pays, les étudiants algériens ont investi les villes pour dire pacifiquement Non à la continuité du système, marchant sur les pas des étudiants qui ont répondu le 19 mai 1956 à l’appel de la patrie.
Des voix se sont élevé en janvier 2019 pour le report des élections ; nous avons appelé à les maintenir selon le calendrier prévu.
On a attribué au peuple algérien une phobie de la rue, d’avoir été échaudé par les horreurs de la décennie noire, tel que l’a explicitement évoqué le système ; nous avons répondu que ce peuple est assez mature pour prendre son destin en main et sortir rejeter la rhétorique de la peur et le règne du système d’une part, et défendre sa souveraineté de l’autre.
Aujourd’hui, le peuple algérien est dans la rue, libre de la tutelle des partis, du pouvoir et de l’opposition, libre de tout frein à sa grogne légitime. Après avoir pris en otage tout le peuple et confisqué son indépendance en 1962, nul n’est en droit aujourd’hui de confisquer sa victoire.
Acquise au prix d’énormes sacrifices, cette victoire est celle du peuple. Elle n’appartient pas aux criminels, qui demandent à leurs compatriotes de tirer sur leurs concitoyens.
HONNEUR ET VICTOIRE AU PEUPLE ».

L’écrivain Amin Zaoui a également publié un message sur sa page Facebook, Lettre de l’heure zéro au président Bouteflika.

Des manifestations sont annoncées, ce vendredi 1er mars, à travers tout le pays et notamment dans la capitale. Un important dispositif de sécurité a été mis en place à Alger.

Des véhicules de la police et des camions de la police antiémeute sont stationnés au niveau de plusieurs carrefours et rues du centre-ville notamment à Addis-Abeba, la place du 1er mai, près de la Grande poste et sur la rue Didouche Mourad.

Autour de la Présidence de la République à El Mouradia, ce sont des éléments du Groupement des opérations spéciales de la police (GOSP) qui ont déployés.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici