Le ministère de la Défense nationale a publié, ce mardi 1er janvier, le bilan de 2018 notamment en matière de lutte antiterroriste. « L’année 2018 s’est distinguée par de grands résultats, en matière de lutte antiterroriste, contre la contrebande, le trafic d’armes, le narcotrafic et la criminalité organisée, et ce, par la neutralisation et l’arrestation d’un nombre important de terroristes, le démantèlement de plusieurs réseaux de soutien et la destruction d’un grand nombre de casemates et d’abris servant de refuges aux groupes terroristes », a indiqué le département dans un communiqué.

Reddition de 132 terroristes

Selon la même source, les « différentes opérations menées par les unités de l’Armée Nationale Populaire, dans le cadre de la lutte antiterroriste » se sont notamment soldées par « l’élimination de 32 terroristes et l’arrestation de 25 autres terroristes », la « reddition de 132 terroristes aux autorités militaires », « l’arrestation de 170 éléments de soutien aux groupes terroristes » et la « reddition de 22 membres des familles de terroristes ». Le ministère de la Défense cite aussi la « découverte et destruction de 499 casemates pour groupes terroristes et 8 ateliers de fabrication d’explosifs ».

Lance-roquettes et bombes artisanales

Au cours des opérations menées tout au long de l’année, l’armée a également procédé à la « récupération de 707 pièces d’armement 231 kalachnikov, 388 fusils, 25 pistoles, 48 mitrailleurs, 15 lance-roquettes »,  « 399 chargeurs, 52 chaines de munitions et 94.764 balles de différents calibres, 42 grenades, 143 charges propulsives, 160 détonateurs, 457 capsules pour explosifs et 498 obus », précise le ministère de la Défense nationale qui évoque également la « découverte » et la « destruction de 512 bombes de confection artisanale, 61 mines, 32 téléphones piégés, 2224.2 Kg de matières explosives et 1695.87Kg de produits chimiques servant à la fabrication des explosifs ».

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici