Connue depuis plusieurs années pour ses vertus sur les cils, l’huile de ricin est aujourd’hui réputée pour faire pousser les cheveux plus vite. Mais est-elle vraiment efficace ? 

Ces dernières années, les huiles de beauté sont de plus en plus prisées. Non comédogènes, elles ont l’avantage de présenter quelques similarités avec le sébum secrété par le corps humain. D’où leur participation au maintien de l’équilibre de la peau et des cheveux de nature grasses. Mais qu’en est-il de ses effets sur la croissance capillaire ? Le point à travers cet article. 

Une huile aux multiples pouvoirs

Extrêmement sollicitée pour son action contre la pousse des cils, l’huile de ricin est réputée pour offrir une frange plus dense, des poils solidifiés, tout en couvrant les zones clairsemées. D’autres théories avancent qu’elle stimule la croissance capillaire. Selon Cosmopolitan US, l’huile de ricin renferme de l’acide ricinoléique qui permet de conserver l’hydratation tout en renforçant l’état de santé du cuir chevelu et d’autres composants dont les cheveux ont besoin pour se développer correctement. 

Selon une experte en produit capillaire, l’huile de ricin représente une thérapie non onéreuse pour les femmes qui recherchent une chevelure brillante et soyeuse. Néanmoins, aucune recherche n’a encore pour le moment scientifiquement prouvé l’action de cette huile sur la croissance capillaire. Néanmoins, son abondance en acides gras essentiels permet à cette huile naturelle d’hydrater et de fortifier la fibre capillaire, dans le but de prévenir la chute de cheveux. 

En effet, la couche de graisses déposée par l’huile de ricin offre de l’épaisseur et un effet plus lustré à la chevelure. Aussi, l’action des substances contenues dans l’huile aide à atténuer les irritations du cuir chevelu. La coiffeuse professionnelle Michelle Blaisure estime à cet effet qu’outre ses vertus anti-inflammatoires, l’huile de ricin participe également à l’hydratation optimale de la surface de l’épiderme. 

Ses bienfaits pour les cils

Bien que le véritable impact de l’huile de ricin sur la pousse ne crée pas encore l’unanimité auprès des scientifiques, les études entamées sur le sujet ravivent l’espoir. En effet, il a été constaté que certains composants jouent un rôle positif. A titre d’illustration le Dr Burg affirme d’une part que l’acide ricinoléique booste un récepteur spécifique appelé prostaglandine E2 et que, d’autre part, des expérimentations réalisées en labo révèlent son action sur la croissance des cellules de cils.