Très appréciée pour son goût juteux et rafraîchissant, la noix de coco, et particulièrement sa crème et son lait, sont souvent utilisés pour agrémenter nos plats préférés en cuisine. Par ailleurs, l’huile de coco elle aussi présente de multiples vertus bonnes pour la santé et notamment celles du cerveau. Le point sur l’effet de cette huile végétale d’exception sur cet organe moteur du corps humain. 

Son abondance en triglycérides (60% de sa composition totale), donne son pouvoir d’exception à l’huile de coco. En effet, ces derniers sont convertis en énergie une fois au contact de l’organisme. A ce titre, le cerveau, qui nécessite une quantité importante de matières grasses pour assurer ses activités, puise ces ressources dans les triglycérides. Aussi, face au vieillissement cellulaire, la vitamine E contenue dans l’huile de coco est précieuse pour garantir santé et bien-être. 

Modes de conservation de l’huile de coco

Lorsqu’elle est stockée dans un endroit frais, l’huile de coco conserve un état semi-solide et reprend son aspect liquéfié lorsqu’elle atteint les 25°C. Il faut savoir que l’huile de coco est obtenue à partir de la pulpe de la noix de coco, différente de l’huile de coprah, qui elle, est issue de pulpes sèches. D’où l’importance de veiller à bien choisir de l’huile de coco 100% pure et de préférence issue d’une agriculture biologique lorsqu’on s’en procure sur le marché. De plus, l’huile de coco, stockée dans un contenant en verre et loin de toutes sources de lumière de préférence, peut être conserver de manière durable, car elle ne s’oxyde pas facilement. 

Les effets de l’huile de coco sur le système nerveux

L’huile de coco contribue à la protection du système nerveux central grâce à la flambée d’énergie qu’elle apporte. En effet, plus le cerveau est alimenté en gras, plus les activités cérébrales sont boostées. Ce qui occasionne de meilleurs résultats sur les capacités de réflexion, de concentration et de mémoire. Un apport journalier en huile de coco, en guise de complément alimentaire, permet de prévenir les migraines et d’autres maladies plus grave à l’exemple de l’épilepsie, la maladie d’Alzheimer, celle de Parkinson et la Sclérose Latérale Amyotrophique. Cette huile végétale permet également de défendre l’organisme contre l’apparition des inflammations et l’oxydation cellulaire grâce à sa composition en cétones. Un mécanisme qui prend davantage effet lorsque l’individu limite les nutriments à base de glucides, dont l’impact vient contrecarrer les effets de la cétone. Rappelons que consommer de manière quotidienne de l’huile de coco aide à couper l’envie de nourritures sucrées

Mode de consommation de l’huile de coco

Il est vivement conseillé de boire l’huile de coco après l’avoir dissoute dans du thé ou du café au petit matin par exemple, ou en fin de repas, en guise de dessert. En cuisine, l’huile de coco peut également être incorporée aux viandes comme aux poissons ou pour assaisonner les crudités. Enfin, l’huile naturelle à base de coco, peut également être bue dans son état pur, sans risques pour l’organisme, à hauteur d’une à deux cuillerées à soupe par jour. Une consommation progressive est recommandée pour les personnes souffrant de calculs biliaires, Elle est par contre vivement sollicitée pour les sujets disposant d’une teneur faible en cholestérol HDL, en augmentant le taux de ce bon cholestérol dans le sang. Outre ses impacts bénéfiques sur le cerveau, l’huile de coco présente également d’autres nombreux bienfaits sur l’ensemble du corps.