Des études scientifiques ont permis de mettre en avant les matières grasses que doivent privilégier les individus dont le taux de cholestérol dans le sang est plus élevé par rapport au seuil normal. 

Face aux divers types d’huiles utilisés dans l’alimentation quotidienne, il est aujourd’hui difficile de repérer lesquels sont les plus adaptés pour une hygiène de vie plus saine, surtout lorsqu’on souffre d’hypercholestérolémie. A ce titre, des scientifiques allemands ont entrepris des recherches qui permettent d’identifier aujourd’hui les matières grasses adaptées à ces individus parmi lesquelles on distingue l’huile de colza, l’huile d’olive, le beurre…

HDL vs LDL

Le “Low Density Lipoprotein” (LDL) correspond au mauvais cholestérol tandis que le “High Density Lipoprotein”(HDL) est qualifié de bon cholestérol. Ce dernier, une fois au contact de l’organisme va jusqu’au foie et le LDL lui est transféré depuis le foie vers le reste des cellules. A cet effet, lorsqu’il s’accumule au niveau des parois de nos artères, il peut conduire à la formation de caillots qui occasionnent l’apparition de maladies cardiovasculaires, à l’exemple de l’AVC. L’ENNS (Etude Nationale Nutrition Santé) a porté des estimations sur le taux moyen de LDL des français dans la période située entre 2006 et 2007. Résultats, les professionnels de la santé affirment que le seuil de cholestérol de type LDL jugé normal dans l’organisme ne doit pas dépasser les 1,6 g/L chez un adulte.

Les matières grasses auxquelles il faut s’abstenir 

Face au taux élevé de cholestérol dans le sang, il est primordial de faire méticuleusement attention à l’apport en lipides des personnes souffrant d’hypercholestérolémie. En effet, les scientifiques allemands du German Institute of Human Nutrition ont procédé à des recherches consistant à une étude comparative sur 13 nutriments différents dotés de matières grasses dont l’huile de tournesol, le beurre et l’huile d’olive. Résultats, les huiles végétales ressortent du lot, et permettraient d’améliorer l’état de santé des personnes atteintes d’hypercholestérolémie. Ainsi, ils ont suggéré notamment l’huile de tournesol, l’huile de colza, l’huile de carthame et l’huile de lin et écarter plutôt le beurre, le saindoux ou encore la margarine. Rappelons qu’en France, le cholestérol engendre un infarctus chez un français sur deux et 20% des adultes qui composent la population de France, présentent un taux de cholestérol supérieur au taux normal.