Les notables, élus et représentants de la société civile à Illizi ont écrit aux hautes autorités du pays et « à leur tête le président de la République » pour dénoncer « avec force » les « comportements irresponsables du wali ». Depuis sa nomination, le wali « a humilié des notables et des élus de façon répétitive », soulignent-ils dans la lettre dont actu-fil.com détient une copie.

Selon eux, ce haut responsable « ne reçoit pas les notables et citoyens (de la région) qu’après l’introduction d’une demande de réception qui doit être déposée une ou deux semaines à l’avance ». « Et dans la majorité des cas, les demandes sont rejetées », assurent-ils. Pour eux, le wali a « exploité sa fonction sans tenir compte des spécificités de la région ».

« Rappelons que nous sommes dans une région frontalière qui exige de la sagesse dans la gestion des affaires », font-ils remarquer. Le wali ne reconnaît pas aussi le « dialogue », insistent-ils. « Il use de la force publique pour disperser toute protestation même si celle-ci est pacifique », affirment les signataires.

Ces derniers rappellent les dernières violences enregistrées dans cette wilaya. « Malgré nos efforts pour calmer les choses, et les services de sécurité en sont témoins, nous avons enregistrés malheureusement un entêtement du premier responsable de la wilaya qui a refusé toutes les solutions et les propositions », regrettent-ils.

Les signataires demandent aux « hautes autorités et à leur tête le président de la République » d’intervenir « pour rendre justice aux notables et citoyens de la région ». « Nous nous approchons d’une étape importante : l’élection présidentielle. Nous souhaitons qu’elle soit une fête pour toute l’Algérie mais nous avons peur si les choses demeurent telles qu’elles sont aujourd’hui », concluent-ils.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici