Les étudiants ont réinvesti le centre-ville d’Alger, dans la matinée de ce mardi 12 mars, pour protester contre les décisions annoncées par le président de la République hier lundi. « Klitou el bilad, y a serrakine (vous avez bouffé le pays, voleurs) », « Djazaïr hourra, démocratia (Algérie libre et démocratique) », scandent les manifestants. « Non au prolongement du quatrième mandat », « non au système », « non au provisoire », lit-on sur les pancartes.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici