Abdellah Djaballah a qualifié, ce mardi 2 avril, les communiqués publiés par la présidence de la République dernièrement d’« illégaux » parce qu’ils proviennent de « forces extra-constitutionnelles », rapporte El Bilad.

Pour lui, le peuple a exprimé son refus de toutes les figures du système. Le peuple est la source du pouvoir, selon lui.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici