Il est vrai qu’on a pas toujours le temps de se laver les cheveux aussi fréquemment qu’on le souhaite. Mais les cheveux sales ont-ils des avantages ? On a demandé aux spécialistes des soins capillaires et leur réponse laisse sans voix. 

Le fait de diminuer la fréquence de lavage des cheveux peut-il avoir un impact positif sur leur croissance ? Voici les explications des spécialistes en la matière. 

Des expériences prouvées

Toutes les femmes rêvent de pouvoir faire pousser leurs cheveux plus rapidement, dans le but d’avoir la longueur de cheveux de leurs rêves, le plus vite possible. Au programme : régime alimentaire strictement surveillé, mode de vie sain, produits capillaires de toutes sortes… Des facteurs qui contribuent davantage à la croissance des cheveux. Néanmoins, les spécialistes capillaires sont d’accord sur le fait qu’une chevelure en bonne santé résulte en premier lieu d’une fréquence de lavage restreinte. La période du confinement a été l’occasion d’entamer diverses thérapies, à l’exemple de la cure de sébum.

Une activité dont le but est de sublimer une chevelure qui n’a pas subit de shampooing pendant trente jours, grâce à l’effet du sébum. A l’issue de la période de test, il semblerait que le scalp ait été rééquilibré et dépourvu de matières grasses grâce à la régulation par le sébum. La cure de sébum confirme l’expérience entreprise par une rédactrice de Refinery29 qui a pris la décision de cesser les shampooings en vue d’identifier les conséquences de cette interruption de lavage sur la pousse de ses cheveux. 

La jeune femme ayant été titillée par la théorie selon laquelle les cheveux sales poussaient plus rapidement. Selon l’experte en traitement capillaire Ayurvédique, Nikita Mehta, laver moins fréquemment les cheveux, c’est les préserver. En effet, le sébum et les matières huileuses déposées sur le cuir chevelu servent de soins naturels qui revitalisent les fibres capillaires, toujours selon les explications de la professionnelle.

Quelques conseils pratiques…

Quoi qu’il en soit, réduire les shampooings ne signifie pas négliger l’hygiène ! Au contraire, s’abstenir de laver les cheveux peut avoir des impacts néfastes sur leur croissance. Le cuir chevelu ainsi que les follicules peuvent suffoquer sous l’entassement des cellules mortes et des résidus laissés par les produits de coiffage. Aussi, cela occasionnerait la propagation des microbes et autres variétés de levures. 

Enfin, selon une experte en soins capillaires, Anabel Kingsley, le shampooing tend simplement à agir au niveau de la zone où il est appliqué, et la pousse des cheveux est un mécanisme systémique. Autrement dit, ne pas se laver les cheveux n’influence aucunement le processus de croissance. Par ailleurs, il faut savoir que limiter les shampooings ne permettent pas de lutter contre la chute des cheveux, toujours selon les explications de la professionnelle. 

En effet, ces cheveux sont bons à tomber et le shampooing ne fait qu’accentuer le drame. En revanche, pour bénéficier d’une croissance capillaire plus rapide, n’hésitez pas à réaliser un massage du cuir chevelu, de manière journalière, dans le but de booster le flux sanguin et permettre aux follicules d’alimenter les bulbes. Un geste également efficace pour oxygéner correctement la chevelure.