L’Union nationale des ordres des avocats a appelé, ce  mercredi 13 mars, le pouvoir à ouvrir « en toute  urgence un dialogue  avec le mouvement populaire et l’opposition,  afin de trouver  des issues constitutionnelles et politiques, pour composer un gouvernement  neutre et consensuel, chargé de gérer la période de transition».

Dans un communiqué signé par son président, Ahmed, Saai, l’Union nationale des Ordres des avocat, affirme que le gouvernement de transition « doit être souverain, avec des prérogatives exécutives ». Parmi ses missions : « veiller à la préparation des élections présidentielles ».

Tout en estimant « nécessaire » l’instauration d’une période de transition « de courte  durée », les avocats rejettent le contenu du message du président, adressé le 11 mars à la nation, et appellent la population à maintenir la mobilisation pacifique.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici