Abderrezak Makri, président du MSP

Abderrezak Makri a estimé, ce dimanche 30 décembre, que « l’ère du bouteflikisme est terminé ». « Quelles qu’en soient les options, il est dans ses derniers temps, mais les corrompus, les laïco-extrémistes, les opportunistes et les assoiffés du pouvoir veulent l’hériter, même au détriment de l’Algérie et des Algériens », a écrit le président du Mouvement pour la société et la paix (MSP) sur sa page Facebook.

« Les naïfs, les impatients, les crispés et les revanchards veulent en finir même contre leurs propres aspirations et contre leur pays, en toute inconscience. Les patriotes sincères et conscients veulent y mettre fin au profit de la patrie et du citoyen, même aux dépens de leurs propres ambitions et en prenant de grands risques en toute lucidité », a ajouté la même source.

Abderrezak Makri appelle, depuis quelques semaines, au report de l’élection présidentielle prévue en avril 2019.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici