Le vendredi 09 octobre dernier, Léo a fêté sa 40ème victoire consécutive depuis sa participation au célèbre jeu méridien de Jean-Luc Reichmann, Les 12 Coups de midi. Au micro de Télé Star, le jeune homme raconte avec beaucoup d’émotion son exceptionnel parcours…

Depuis le premier jour de son apparition sur le plateau du programme de Jean-Luc Reichmann, Léo, âgé à peine de 20 ans a déjà réalisé une forte sensation après le passage très remarqué de Caroline.

« Je suis étudiant en troisième année à Sciences-Po, à Rennes. Actuellement, je fais une année à l’étranger donc je suis à Vienne, en Autriche. Je suis célibataire depuis toujours », débutait-il lorsque la rédaction de Télé Star lui a demandé de se présenter aux lecteurs.

Léo ambitionne-t-il de dépasser Eric, le plus grand maître de midi ?


Si Léo a d’abord confié, avec modestie, que son objectif principal était tout simplement de réussir à « passer la première émission », conscient, tout de même, « qu’il s’agit de la plus difficile à gagner », « depuis la 30e victoire »,le jeune breton ambitionne vers un avenir très prometteur avec ce programme.

« Je me dis que les maîtres de midi qui sont devant moi sont des sacrés morceaux. Il y a du chemin à faire et du boulot pour les rattraper », poursuivait-il.

Par ailleurs, l’actuel Maître de midi reste impressionné par trois grands noms de l’émission. « Le plus impressionnant, c’est peut-être Xavier. Il est passé dans l’émission il y a longtemps et il a eu le temps pour emmagasiner des connaissances. Après, que cela soit Eric, Hakim, Paul, pour sa connaissance des dates, ils sont tous très impressionnants », racontait-il toujours, selon les propos rapportés par la même source.

Les atouts et faiblesses de Léo.


Sur ce domaine, Léo, sans filtre a avoué que « parmi mes points faibles, il y a la cuisine, la botanique et tous les domaines pratiques comme le bricolage. Ce sont des choses que je ne maîtrise pas mais j’essaye d’y pallier. »

La réaction de Léo face à ses détracteurs.


Conscient de certaines remarques désobligeantes dont il fait l’objet depuis le premier instant même de sa participation au jeu, avait affirmé d’emblée qu’ « Il y a des choses folles dites sur moi ».

Cependant, au tout début, enchaînait-il, « je ne m’attendais pas à tant de critiques. J’ai alors arrêté de les lire. » Désormais, avec plus de recul, « je me suis remis à les regarder… Il y a plusieurs types de critiques. Tout le monde ne peut pas nous apprécier. J’agace certains, c’est normal… »

Ce qu’il va faire avec son argent…


A ce sujet, la réponse de Léo était très claire. « Cela va participer à payer mes études, mon année à Vienne. J’ai envie d’offrir un voyage à mon groupe de potes », confessait-il, avant de conclure : « Mon rêve est d’aller voir Roger Federer dans un Grand Chelem, si possible à Wimbledon l’année prochaine. »