Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) voit dans « l’abdication annoncée du chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika » une « première grande victoire de la mobilisation populaire ». « Prévenant contre toute tentation totalitaire future, elle acte que le combat pacifique et déterminé est la seule voie pour recouvrer la dignité et la souveraineté pleine et entière sur notre destin », indique le parti de Mohcine Belabbas dans un communiqué.

Le RCD prévient toutefois contre les tentatives visant à reproduire le « système en place ». « Les étalages publics des luttes à mort des clans qui ont squatté la souveraineté du peuple par la fraude, la répression et l’accaparement éhonté des richesses du pays n’ont d’objectifs que la sauvegarde de leurs intérêts via un simulacre de transition en vue de reproduire le système en place », précise le parti.

« Aucune Algérienne, aucun Algérien ne peut croire que l’impotence du chef de l’Etat, avérée depuis longtemps par ailleurs, peut être la cause de sa décision de mettre fin à son mandat, à 25 jours de son expiration », assure-t-il.

« Les soutiens au cinquième mandat de tout le personnel politique du pouvoir, de ses relais et du chef de l’Etat-major, en violation de ses devoirs de réserve, même après le 22 février 2019, ont indigné la population. C’est la mobilisation populaire et pacifique qui a fait capoter les feuilles de route successives agréées pourtant par le système dans tous ses démembrements », insiste le RCD.

Pour lui, ce sont les citoyens mobilisés dans la rue notamment le vendredi qui peuvent « garantir une véritable transition de rupture avec le système politique, ses symboles, ses pratiques et ses figures ».

« C’est pourquoi les militants du Rassemblement continueront à se mobiliser aux cotés de notre peuple contre toute transition pilotée par des démembrements du système. L’Algérie nouvelle se construira par la mise en place d’organes de transition issus de la société civile mobilisée à travers les différentes corporations qui portent les revendications essentielles d’un Etat de droit, une justice indépendante et une armée républicaine qui se consacre à ses seules missions constitutionnelles sous une autorité civile », conclut-il.

 

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici