Capture d'écran

Le journaliste Adlène Mellah a été condamné, ce mardi 25 décembre, à une année de prison ferme et une amende de 100.000 dinars pour « attroupement non armé », « incitation à attroupement non armé » et « outrage à des officiers dans l’exercice de leur fonction » par le tribunal de Bab El Oued à Alger.

Lors du procès tenu le 18 décembre dernier, le procureur avait requis trois ans de prison ferme contre le prévenu. Adlène Mellah a été arrêté lors d’un rassemblement organisé, le 9 décembre, devant le Théâtre national d’Alger pour soutenir le rappeur Réda City16.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici