Le Front national de libération nationale a salué, ce mardi 2 avril, la démission du président Bouteflika.  «Nous estimons que la crise a commencé avec la  désignation du président Bouteflika comme candidat à l’élection présidentielle. Nous le remercions d’avoir écouté la volonté du peuple. Nous saluons aussi vivement le message du chef d’état- major,  Gaid Salah, qui s’est rallié avec les revendications du mouvement populaire », a déclaré à Actu-fil.com, Hocine Kheldoune, porte- parole du parti.

Abdelkader Bensalah, le président du Sénat, va-t-il diriger la transition?

« Il faut trouver une solution à la fois constitutionnelle et consensuelle », pense Kheldoune. Ce dernier ce demande, par ailleurs, si le  gouvernement de Noureddine Bedoui  « est le gouvernement de la situation ». « Si on est consulté, on pourra donner notre vision de la situation.  Le FLN est prêt à accompagner toutes les mesures constitutionnelles et politiques  qui seront mises en place dans les semaines qui suivent »,  affirme Kheldoune.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici