Le Front des Forces Socialiste FFS a dénoncé, ce mercredi 16 janvier, «les mesures arbitraires » prises contre des étudiants de l’Institut National de la Poste, des Technologies d’Information et de Communication. « Des étudiants sont traduits en justice pour avoir revendiqué pacifiquement l’amélioration de leurs conditions socio-pédagogiques, certains d’entre eux sont exclus de l’institut et interdits d’accès au campus et à la cité universitaire », précise un communiqué du parti, signé par son premier secrétaire Mohamed Haj Djilani.

Le FFS dénonce ces mesures « infondées », et exige l’arrêt immédiat des poursuites à l’égard des étudiants et la réhabilitation des étudiants « injustement exclus » . Une délégation de la direction nationale, des parlementaires, des avocats et des militants du Front des Forces Socialistes assistera le jeudi 17 janvier 2019, au procès,  » en solidarité avec les étudiants et les étudiantes poursuivis  » précise le communiqué.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici