Le Front des forces socialiste (FFS ) a démenti, ce mercredi 6 février, les informations faisant état de l’intention du parti d’actionner la commission nationale de médiation et de règlement des conflits contre plusieurs de ses cadres. « Le FFS tient à démentir ces informations », précise un communiqué du parti, signé par son secrétaire national à la communication, Jugurtha Abbou.

Le parti estime que les instigateurs de ces informations veulent « créer la diversion et semer le doute au sein de la base militante à la veille de la campagne de boycott du scrutin présidentiel ».

L’occasion pour le parti d’appeler les militants « à rester vigilants et solidaires et se mobiliser pour boycotter activement, massivement et pacifiquement la mascarade électorale ».

Rappelons que le FFS a décidé, de ne pas participer aux élections et de ne soutenir aucun candidat. Le parti
a appelé la population à boycotter « activement, massivement et pacifiquement ».

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici