Le FFS a appelé, ce jeudi 28 février, « ses militants, ses élus, ses sympathisants et l’ensemble du peuple algérien à participer massivement » et « à œuvrer à la préservation du caractère pacifique des manifestations politiques et populaires ».

Le parti dit être « convaincu que le peuple algérien exercera sa souveraineté et son autodétermination grâce au consensus national et populaire en construction sur le terrain pour une Algérie libre et démocratique ».

« Dans ce contexte historique, le FFS a choisi son camp : dans la société, aux côtés de la population. A cet effet, le FFS réaffirme sa décision de suspension de ses activités au sein du parlement et compte procéder ultérieurement à d’autres décisions si besoin est », a-t-il assuré.

Le FFS précise qu’il « travaillera à la convergence des forces du changement pacifique et à la mobilisation des Algériennes et des Algériens à même de réunir les conditions qui permettent une dynamique politique plurielle et organisée ».

« L’élection n’est plus une priorité. Le FFS appelle au maintien et renforcement de la dynamique populaire pour le changement du système, l’avènement de la deuxième république à travers l’élection d’une assemblée nationale constituante », avance le parti.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici