Des recherches menées en République Tchèque ont permis de démontrer l’implication des chiens dans notre santé et bien-être, en aidant entre autres à lutter contre les pathologies liées au système cardio-vasculaire

La Fédération Française de cardiologie a récemment publié ses conclusions comme quoi, le fait d’adopter un chien permettrait de garder le corps en bonne santé et de prévenir les maladies liées au fonctionnement du cœur. Une approche particulièrement dédiée aux personnes du troisième âge sui sont les plus vulnérables à ce type de maladie. Une affirmation qui a par la suite été confirmée par des scientifiques tchèques. Une étude scientifique menée suite à l’observation sur un panel de plus de 1500 participants. Résultats, 42% du panel n’avait aucun antécédent cardiaque, dont la moitié était des propriétaires de chiens de compagnie.

Comment savoir qu’une personne souffre d’insuffisance cardiaque ?

Suite aux recherches entamés par des experts en médecine, voici les sept principaux indicateurs permettant de mesurer la santé cardiaque d’un patient :

  • La pression artérielle
  • La fréquence à laquelle il participe à des activités sportives
  • Le taux de glucose présent dans le sang
  • Le niveau de cholestérol (HDL et LDL)
  • Le type de régime alimentaire adopté au quotidien
  • L’IMC ou Indice de Masse Corporelle
  • Le tabagisme ou la dépendance à certaines drogues nocives à l’organisme

Ces différents facteurs ont par la suite été comparés sur des individus propriétaires d’animaux de compagnie de types chiens, chats ou autres et d’autres qui n’en avaient pas. Il s’en était ressorti que les individus disposant d’un animal de compagnie avaient enregistré les meilleurs résultats, comparés au groupe sans animal. L’hygiène de vie en général de ces individus expliquaient ce résultat. En effet, les propriétaires d’animaux de compagnie sont plus sportifs, mangent plus sain et équilibré et évitent les aliments riches en glucides ainsi que les drogues, le tabac…

Adopter un chien pour stimuler les efforts physiques

Les chercheurs scientifiques ont pu démontrer qu’en empêchant un mode de vie sédentaire, le fait d’avoir un chien permettait de conserver un corps en bonne santé. Le fait d’aller promener le chien permet en effet de faire bouger le corps à un rythme régulier, limitant ainsi les risques d’exposition aux maladies cardio-vasculaires.