Lakhdar Brahimi est rentré en Algérie le 10 mars. Si officiellement aucune mission n’est confiée à l’ancien chef de la diplomatie algérienne, des interrogations s’imposent sur son rôle dans la conjoncture politique actuelle.

Une information relayée par un média algérien, a fait état de la tenue de plusieurs rencontres, à l’hôtel El Aurassi, entre Brahimi et des personnalités de l’opposition. Brahimi aurait rencontré, selon la même source « Said Saidi et Louiza Hanoune ».

L’ancien numéro un du RCD,  a démenti hier cette information. Après avoir rappelé  qu’il  connaît Lakhdar Brahimi depuis plusieurs années par l’intermédiaire de son frère Miloud, Saidi  explique que « M. Lakhdar Brahimi m’a appelé le dimanche 10 mars, et non mercredi  pour me dire qu’il venait d’arriver à Alger pour un bref séjour et qu’il se trouvait à l’hôtel Aurassi. Étant libre dans la soirée, je m’y suis rendu. En arrivant je l’ai trouvé en compagnie de M. Rahabi ».

Saidi ajoute que  Brahimi  « m’a dit être arrivé pour entendre comme il avait commencé le faire à Paris, où il venait de discuter avec l’écrivain Kamal Daoud. Je lui ai répondu qu’il risquait d’être déçu car, connaissant mieux que moi le régime, il doit savoir que l’opacité ne s’éclaircit pas dans les périodes de troubles ».

Il précise enfin « qu’au moment où je l’ai rencontré, c’est à dire dimanche, M. Brahimi ne m’a pas donné l’impression d’avoir été chargé de quelque mission que ce soit puisqu’il m’a affirmé qu’il avait un déjeuner prévu à Paris pour le surlendemain, c’est à dire mardi, et qu’il ne l’avait pas annulé ».

De son coté, l’ancien diplomate et ex  ministre de la communication, Abdelaziz  Rahabi,  précise dans une déclaration à Actu-fil.com avoir rencontré  Brahimi « bien avant le message prêté au président de la République ». « Je connais Lakhdar Brahimi avant 1976  (..) j’ai continué à le voir ici  à Alger ou encore  à Paris .  Dimanche 10  mars, je l’ai rencontré à l’Aurassi à titre amical et informel. Je n’ai entamé aucune consultation avec  lui », précise-t-il.

Rahabi atteste « (qu)’il ne partage pas le regard de Lakhdar Brahimi et Ramtane Lamamra  sur la crise »,  « Quand  j’ai vu lakhdar Brahimi, il n’était  pas désigné de quelques mission que ce soit », précise notre interlocuteur.

Le parti des travailleurs PT, de son coté, a précisé dans un  communiqué publié par son député  Ramtane Taaazibt, sur sa  page Facebook, que Louiza Hanoune n’a pas rencontré  Lakhdar Brahimi.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici