» La tenue des élections dans cette conjoncture constitue un véritable danger pour la sécurité et l’unité du pays », estiment les partis et personnalités de l’opposition qui se sont réunis  aujourd’hui, au siège de Talaie El Hourriyet.

Le communiqué santionant cette rencontre a salué  » la contestation pacifique » du cinquième mandat, ainsi que  » l’élargissement de la mobilisation populaire ».

L’opposition condamne par contre  » l’entêtement du pouvoir, qui persiste à ignorer les revendications du peuple ».

Les partis et personnalités de l’opposition qui critiquent  » le maintient de la date des élections présidentielles » n’ont pas plaidé d’une manière explicite pour une période de transition, mais ils ont insisté dans la déclaration finale sur « l’intérêt de préparer le cadre juridique nécessaire à même de garantir le respect du choix du peuple ».

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici