La revue de l'Armée nationale populaire (ANP).

Les interventions des généraux à la retraite dans la presse continue à susciter l’ire de l’institution militaire. Dans son premier numéro pour 2019, la revue El Djeich a violemment critiqué « certains esprits aigris à la vision étroite, poussés par certains cercles occultes, qui se sont attribués des rôles dépassant leur niveau de compétence, au mépris de tout respect des principes d’humanisme et des valeurs morales ».

« Ils s’autorisent à donner leur avis sur toutes les questions, comme celles relatives aux prochaines élections présidentielles, clamant qu’il faut donner la chance aux jeunes, appelant le vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’ANP, à prendre ses responsabilités pour consolider les acquis démocratiques », écrit l’auteur de l’éditorial de la revue de l’armée. Pour lui, ces personnes se prévalent « d’un pseudo pragmatisme afin de minimiser les acquis enregistrés sur le plan sécuritaire ».

« Ces vains agissements et ces idées tendancieuses sont malheureusement véhiculés par les plumes d’anciens militaires à la retraite nourrissant des ambitions et des visées personnelles, au détriment de l’ANP qui les a accueillis pendant des années, leur assurant tous les moyens, notamment sur le plan de la formation. Les cris des corbeaux ne sauraient atteindre l’aigle ni même le perturber ou se confronter à lui », conclut la même source.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici