La cour d’Alger a accepté une plainte déposée, ce mardi 2 avril,  par six individus contre le frère du président Boutefika, Said, pour « faux et usage de faux et usurpation de fonction ».

Ces derniers accusent Said Bouteflika « de porter atteinte à l’intérêt national », et d’être « un  danger réel pour la sécurité du pays », notamment à travers « l’utilisation sceau de la présidence de la République».

Aucune description de photo disponible.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici