La coordination nationale des comités de soutien aux travailleurs de Cevital a annoncé l’annulation de la marche prévue demain mardi à Tizi Ouzou pour dénoncer les blocages du projets du groupe après l’appel lancé par ce dernier.

« Pour dire non aux nombreux blocages dont fait l’objet le groupe Cevital et pour dénoncer l’embargo économique de la kabylie et de nombreuses régions d’Algérie, nous avions annoncé une marche à Tizi-Ouzou pour ce mardi 05 mars décidée le 19 janvier dernier à la maison de culture Mammeri », écrit l’organisation dans un communiqué signé par son porte-parole, Mourad Bouzidi.

« L’appel à la marche a eu l’adhésion de toute la société algérienne. Selon des informations persistantes et crédibles qui nous sont parvenues la main invisible, ennemie de Cevital, ennemie de la Kabylie et de l’Algérie qui produit a décidé de faire déraper la marche du 5 mars par l’entremise de la mafia locale », assure la même source.

« Aussi, les événements se précipitent et face à la contestation généralisée et les risques de dérapage annoncés et dans un climat très propice aux surenchères et aux tenant de l’embrasement, notre coordination, animée par un esprit de responsabilité de sagesse et en réponse aux sollicitations de nombreux citoyens et du groupe Cevital décide d’annuler la marche prévue ce mardi 5 mars », précise la coordination.

Pour elle, la « priorité des priorités est l’Algérie ». Elle « se déclare de ce fait partie prenante de toutes les marches exigeant le départ et l’effondrement du système ». « Nos remerciements vont à tous ceux qui se sont engagés pour la réussite de cette marche : société civile, partis politiques, chromeurs, étudiants, travailleurs, élus locaux et députés, Cherif Mellal et la JSK, nos artistes et hommes de culture, en particulier à Mohamed Allaoua et Lounis Ait Menguellet », conclut-elle.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici