La nouvelle saison de Koh-Lanta diffusée dans la soirée de ce vendredi 28 Août 2020 a suscité le débat sur la toile, notamment concernant le casting. Face à cette polémique, Denis Brogniart est sorti de son silence et a répondu cash. On vous dit tout !

Dans Koh-Lanta, le fait que l’équipe de l’Ouest ne dispose d’aucun candidat représentant la Bretagne a suscité le mécontentement des Bretons. Ce qui a déclenché une vague de polémique sur la toile. Le présentateur de l’émission, Denis Brogniart a ainsi tenu à faire part de ses explications. 

Denis Brogniart défend la production

Alors que le premier épisode n’a même pas encore été diffusé à l’écran, la saison inédite de Koh-Lanta, Les 4 terres a déjà semé le débat sur la toile. En effet, le casting qui a permis de se prononcer sur l’identité des 24 nouveaux aventuriers, divisés en 4 équipes (Nord,Sud,Est,Ouest) a attisé l’exaspération auprès des Bretons, furieux que l’équipe qui porte haut l’Ouest de la France ne comprend aucun candidat Breton. Denis Brogniart a décidé de se livrer sur le sujet auprès de La Voix du Nord. Le journaliste de 53 ans a ainsi affirmé que la production avait bien tenté de couvrir l’ensemble du territoire Français en soulignant que les sélections se basaient sur les profils des candidats et qu’on ne pouvait malheureusement pas donner satisfaction à tout un chacun dans le cadre du casting

Une sélection jugée « arbitraire » mais « géométrique »

La question s’était donc posée par les Bretons étant donnée que l’équipe du Nord comprenait trois Nordistes et trois Parisiens. Denis Brogniart explique alors que l’Ouest allait de la Normandie à Biarritz ; le Sud, de Perpignan à Menton ; l’Est, des Ardennes jusqu’aux Alpes. Pour la sélection, la France était donc divisée en 4 de manière arbitraire mais géométrique. Raison pour laquelle les candidats Parisiens sont catégorisés dans l’équipe Nord, affirme toujours l’animateur. Quant à la polémique, l’époux d’ Hortense Brogniart avait souligné que la production avait déjà mis les choses au clair. Il appuie ainsi les arguments d’Adventure Line Production stipulant que les candidatures étaient retenues en priorité sur la base des profils et de la détermination du postulant.