Issad Rebrab a été entendu, ce mercredi 17 avril, par la brigade de la gendarmerie nationale de Bab Jdid à Alger. « J’ai été entendu sur les activités du @GroupeCevital et les blocages dont elle fait l’objet. Notre groupe est, à l’instar du peuple, une victime du système et de sa mafia économique », a annoncé l’homme d’affaires sur Twitter.

Interrogé par Actu-fil.com, Mouloud Ouali, directeur de communication du groupe, précise que la gendarmerie « ne reproche absolument rien à Issad Rebrab ». « On l’a entendu sur son parcours professionnel et les blocages dont fait l’objet Cevital. Il s’agit d’un témoignage. On ne sait pas si c’est dans le cadre d’une affaire », assure notre interlocuteur.

« Nous sommes victimes du système dont le départ est exigé par le peuple. S’il y a un opérateur économique qui a été victime du système, c’est bel et bien Cevital. Et tout le peuple algérien est au courant. Nous avons tenu l’opinion publique informée de tout ce qui s’est passé depuis le début », a ajouté M. Ouali.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici