Une photo prise par Khaled Drareni

Les étudiants ont marché, ce mardi 9 avril, à Alger, Tizi Ouzou, Tiaret, Constantine, Mostaganem et dans d’autres villes à travers le pays. Ils sont sortis manifester contre le système et contre Abdelkader Bensalah qui est désormais chef d’Etat par intérim.

« Talaba ghadiboun, lil mahzala rafidoune (Nous sommes des étudiants en colère, nous refusons la mascarade) », ont scandé les étudiants au centre-ville de la capitale.

La police antiémeute a usé du gaz lacrymogène et des canons à eau notamment pour les empêcher de marcher vers le palais du gouvernement, selon des sources concordantes.

« Zidoulna shampoing, nwelou labess (Donnez-nous du shampoing et on ira mieux », ont répliqué les étudiants face au canon à eau de la police antiémeute.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici