Le projet de révision de la loi sur les hydrocarbures en cours de préparation vise à « améliorer l’attractivité de notre pays en matière d’exploration et d’exploitation de cette richesse nationale, alors qu’une concurrence rude se déroule dans ce domaine sur la scène Internationale », précise Ahmed Ouyahia dans sa déclaration de politique générale.

Le Premier ministre souligne que l’évaluation des perspectives nationales en matière d’hydrocarbures à l’horizon 2030 « a été mise à jour » par la Sonatrach. Cette approche est portée « par une volonté résolue de multiplier la prospection et la mise en valeur de toutes les potentialités en hydrocarbures, terrestres, maritimes, conventionnels et non conventionnels ».

Cette démarche permettra « de doubler les volumes annuels de découvertes pour compenser l’épuisement des réserves en place », poursuit-t-il

La même source rappelle que les champs pétroliers et gaziers font l’objet d’un effort « soutenu » de remise à niveau, « ce qui explique la baisse actuelle de 13% de la production de pétrole ».

Ouyahia est revenu sur la renégociation par la Sonatrach des contrats d’exportations de gaz avec ses clients étrangers. « Le processus se déroule dans de bonnes conditions », note-t-il

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici