L’enquête qui a été ouverte concernant la transmission des droits d’auteur sur l’acte juridique américain (trust), signé par le Taulier, devrait être examinée ce vendredi 24 juillet par le juge d’Amérique. Néanmoins, selon des nouvelles publiées par M6, cette procédure serait reportée pour une date ultérieure. 

L’affaire liée à l’héritage des Hallyday se corse davantage…

Alors qu’un compromis avait finalement été trouvé entre Laura Smet et Laeticia Hallyday, l’affaire liée à l’héritage de Johnny Hallyday semble encore loin d’être terminée. Suite à ce consensus, la fille de Nathalie Baye n’a toujours pas encore reçu l’intégralité de la somme qu’elle devait encaisser. En effet, tant que David Hallyday n’aura pas témoigner de son abandon en bonne et due forme, de recevoir sa part d’héritage et devoir l’autre moitié à sa sœurcette-dernière ne pourra pas percevoir la part restante, soit 1,12 million d’euros.

Sur la chaîne M6, le journaliste François Vignolle a entre autres annoncé, le report de l’analyse du dossier trust de Johnny Hallyday par le juge américain, au profit de Laeticia Hallyday. Par ailleurs, le fait que le fils du rocker français ne lâche pas l’éponge ne facilite rien. De quoi retarder davantage la procédure de transfert du patrimoine lié au trust. Les proches de David pourraient bien encore désisté jusqu’au mois de Septembre 2020. Quoi qu’il en soit, le juge américain, ne pourra enclencher le transfert que lorsqu’il aura reçu un document certifiant le désistement de l’auteur-compositeur-interprète, des mains de son avocat.

La fille du défunt chanteur : toujours dans l’attente de sa part de l’héritage

Les dernières nouvelles stipulent que malgré l’accord financier conclu avec la maman de Jade et Joy, Laura Smet n’aurait toujours pas encore reçu, à l’heure actuelle, l’intégralité des 2,6 millions d’euros, consentis par les deux parties à l’issue de leur négociation. En effet, seule la moitié de cette somme a jusqu’ici été versée. L’autre moitié attend le désistement de David Hallyday.

Pour rappel, suite à son entrevue avec Paris Match, la veuve de Johnny Hallyday avait évoqué certaines confidences sur le terrain d’entente trouvé avec Laura Smet. Elle a de ce fait insister sur le fait d’avoir voulu respecter les désirs de Johnny Hallyday, en suggérant à David le profit des droits d’auteur des deux morceaux sur lesquels il avait travaillé avec son père, à savoir « Cadillac » et « Sang pour sang » et, en donnant à Laura ceux de la chanson que Johnny lui avait dédié. L’actuelle compagne de Pascal Balland avait toutefois tenu à garder le silence quant à l’aspect financier de leur accord.