Le congrès extraordinaire et les élections présidentielles constituent les deux priorités du FLN pour les prochains mois. C’est ce qu’a affirmé le coordinateur de l’instance dirigeante du FLN, Moad Bouchareb samedi 11 janvier devant ses sénateurs, réunis à l’hôtel EL Aurassi à Alger.
Dans un bref discours, Bouchareb a rassuré ses cadres «de l’appuie indéfectible» de la direction du FLN. «Nous allons vous accompagner aussi bien dans les rendez- vous internes au parti que dans la préparation des prochaines échéances électorales», s’adresse-t-il à l’assistance.

كلمة السيد معاذ بوشارب لقاء المجموعة البرلمانية للحزبمجلس الأمة

Gepostet von ‎الأمانة العامة – PFLN Algérie‎ am Samstag, 12. Januar 2019

Plus précis, Bouchareb évoque les présidentielles, en rappelant la position de principe de l’ex parti unique. «Nous étions et nous resterons fidèles au programme du président de la république Abdelaziz Bouteflika. Nous sommes convaincus que l’homme est en mesure de sauver l’Algérie».
Bouchareb n’invite pas le président à briguer un cinquième mandat, il maintient une position aussi ambiguë en évoquant le prochain congrès. En effet, ce dernier n’annoncera aucune date pour la tenue de ce rendez-vous, il se contentera de promettre «un congrès à la hauteur du parti». «Nous allons arrêter la date du congrès dans 10 jours», s’adresse-il à la presse en marge de la réunion.
Par Ailleurs, le coordinateur du FLN s’est montré furieux face, dit-il, aux informations rapportées par la presse sur les candidats du FLN pour les sénatoriales : «Ne vous laissez pas intimider par les compagnes mensongères menées par certaines parties», lance-t-il, avant d’ajouter « ceux qui critiquent le FLN doivent se lever tôt».

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici