Stupeur dans l’actualité nationale ce Dimanche 12 juillet dans le Journal Du Dimanche. Un individu anonyme envoie un cadeau assez surprenant au Président de la République pour témoigner de sa gratitude. Un acte qui n’est pas dénué d’ironie lorsqu’on apprend la nature du présent.

Un anonyme a récemment eu l’idée un peu déplacée, d’offrir un cadeau sortant de l’ordinaire au Président français Emmanuel Macron. En effet, d’après le JDD du dimanche dernier, l’expéditeur de ce surprenant cadeau figurerait parmi les lecteurs du célèbre magazine « Siné mensuel » : le journal satirique qui se positionne comme opposant au gouvernement actuel.

Un cadeau inattendu transféré au porte-parole du gouvernement


L’individu anonyme aurait accordé un abonnement annuel gratuit au chef de l’Etat en transmettant un chèque à la rédaction. Il aurait également tenu à ce que le cadeau soit transmis en main propre au porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye. Alors qu’on venait de rendre grâce à la jeune femme franco-sénégalaise à l’issu du remaniement ministériel qui s’est tenu le lundi 6 juillet dernier. Un geste ironique de la part du détracteur symbolisant une attaque ouverte contre Emmanuel Macron.

Toujours selon le JDD, Emmanuel Macron n’étant pas encore membre du journal « Siné mensuel » depuis son lancement officiel en 2011, il pourra percevoir d’ici Septembre 2020 chacun des numéros publiés par le journal. Des bulletins d’informations hebdomadaires qui devront atterrir dans la boîte aux lettres située au 55 rue du Faubourg Saint-Honoré.

 

Le Chef d’Etat cumule davantage les critiques


Alors qu’il débutait sa carrière politique en tant que Ministre de l’Economie, Emmanuel Macron amassait déjà à l’époque plusieurs critiques de la part de ses collaborateurs en interne. La situation de crise sanitaire actuelle liée au Coronavirus complique davantage les choses pour Emmanuel Macron.

A titre d’illustration, les derniers chiffres du vendredi 3 Juillet démontrent une stagnation de la cote de popularité de l’actuel Chef d’Etat. Le nouveau gouvernement mis en place a encore plus éveillé la réticence auprès des détracteurs et des opposants au pouvoir. La nomination de Gérald Darmanin par exemple, actuellement suspectée de viol et faisant l’objet d’une enquête policière fait encore planer le doute à l’égard du corps présidentiel.