L’appareil qui s’est écrasé, dans la soirée du mercredi, n’est pas un hélicoptère mais un avion de combat. « Suite à un vol d’instruction de nuit planifié, un avion de combat de type (SU24) relevant de la base aérienne de Ain Oussara /1ère Région Militaire a fait l’objet d’un crash, dans une zone agricole inhabitée, hier 20 février 2019 à 22h00, aux environs de la commune de Rechaïga dans la wilaya de Tiaret », indique le ministère de la Défense nationale dans un communiqué publié ce jeudi 21 février.

« On déplore dans cet incident deux martyrs en service commandé. Il s’agit de deux officiers membres de l’équipage de l’aéronef, le pilote et le copilote », précise -t-il.

« Suite à ce tragique événement, Monsieur le général de corps d’Armée, vice-ministre de la Défense nationale chef d’état-major de l’Armée nationale populaire a aussitôt ordonné l’ouverture d’une enquête pour élucider les causes et les circonstances du crash. De même, il présente ses sincères condoléances et exprime sa profonde compassion aux familles de l’équipage, et prie Allah le Tout-Puissant de leur accorder force et courage dans cette douloureuse épreuve », conclut la même source.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici