De nouveaux rassemblements ont été organisés, ce samedi 20 mars, dans la capitale au lendemain des manifestations contre le système.

« Oumalaa, oumalaa wa ykoulou nakabyen (des collaborateurs et ils se disent syndicalistes) », « Libérez l’UGTA », scandent les manifestants devant le siège de l’Union nationale des travailleurs algériens (UGTA).

Au niveau de la Grande poste, ce sont les patriotes qui tiennent en ce moment un sit-in. Des artistes ont eux aussi organisé un rassemblement à Alger.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici