Des sénateurs du FLN saisiront, ce dimanche 31 mars, en fin d’après-midi, le Conseil constitutionnel pour l’application de l’article 102 de la Constitution, a-t-on appris d’Abdelouahab Benzaïm, sénateur du FLN.

« Nous saisirons le Conseil constitutionnel sur la base de l’article 115 de la Constitution », précise notre interlocuteur. L’article en question dispose que « le Parlement doit rester fidèle au mandat du peuple et demeurer à l’écoute permanente de ses aspirations ».

« Nous n’avons pas les prérogatives pour savoir si le président est malade ou pas. On va demander au Conseil constitutionnel de se réunir et de faire un rapport », explique Abdelouahab Benzaïm.

Selon l’article 187 de la Constitution, le Conseil constitutionnel « peut être saisi également par cinquante (50) députés ou trente (30) membres du Conseil de la Nation ». Selon Abdelouahab Benzaïm, le nombre des signataires dépassera le nombre requis.

 

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici