Le Rassemblement action-jeunesse (RAJ) a dénoncé, dans la soirée de ce dimanche 14 avril, l’humiliation des militantes qui ont été déshabillées lors de leur interpellation à Alger.

« Hier, lors de l’interpellation ciblée, avant le rassemblement, de les militantes du RAJ et celles du MDS au niveau de la Grande poste lors de l’interdiction du rassemblement qui devait ce tenir à la Grande poste, la police a procédé au commissariat de Berraki à Alger à la fouille corporelle avec déshabillement des militantes par une policière chose qui n’est pas totalement adaptée à ce genre d’interpellations », a écrit l’association.

« Le RAJ dénonce ses comportements d’un autres âge et condamne avec force ces actes qui portent atteinte à la dignité de la personne humaine. Le RAJ considère que cette manière d’agir n’est que de l’intimidation et de la pression inutiles sur les militantes ne visant qu’à démobiliser et décourager les Algérien.ès de revendiquer leurs droits à la liberté de manifester et de rassemblement », a ajouté la même source.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici