Alger le 18/11/2014 Le secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), Amar Saâdani.(Photo/Sidali New Press)

Si officiellement le Front de libération national FLN n’a pas réagi à l’appel du vice-ministre de la défense, Gaid Salah, à l’application de l’article 102 de la constitution, un communiqué portant le cachet du bureau politique du FLN  mais sans signature, souligne que  » les membres du comité central du FLN  soutiennent la proposition de Gaid Salah, laquelle vise, selon eux, à immuniser le pays contre les dangers ».

Le document en question précise que la décision a été prise « en concertation avec  la majorité  des membres du comité central ».

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici