Le ministère de l’Enseignement supérieur a décidé d’avancer la date des vacances de printemps au 10 mars. Cette décision est catégoriquement rejetée par la famille universitaire, qui soupçonne Tahar Hadjar, le ministre de la tutelle, de vouloir « casser la mobilisation des universités contre le cinquième mandat du président Bouteflika ».

Hadjar peut compter par contre sur le soutien de son collègue Adelkader Benmessaoud, le ministre du Tourisme et de l’artisanat, qui a mis à la disposition des étudiants des bus de l’ONAT pour rentrer chez eux

« Sur instruction du ministre du tourisme et de l’artisanat, l’Office national du tourisme ONAT a consacré quatre bus pour le transport des étudiants vers les wilayas d’ Illizi et Janet, afin de leur permettre de passer les vacances de printemps »,  précise le ministère dans une publication sur sa page Facebook.

Une  publication largement commentée :  « non Monsieur le ministre, les étudiants refusent de quitter les campus universitaires, ils refusent des vacances imposés, ils refusent de quitter El Hirak »,  précise un internaute.  « On vous respecte Monsieur le ministre mais ce n’est pas le meilleur moment pour prendre des vacances », ironise  un autre internaute.

 

 

 

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici