Des milliers de manifestants à la Place Maurice Audin. Photo prise par Hadjer Guenanfa.
Le Collectif de la dynamique de la société civile pour une sortie de crise pacifique* a estimé, ce mercredi 3 avril, que la démission du président Bouteflika  est une « première victoire arrachée par la mobilisation historique et sans faille du peuple algérien ». « Nous prenons acte, mais celle-ci ne suffit car elle n’offre aucune garantie. D’autres victoires sont nécessaires, Une partie du chemin est parcouru mais ce dernier reste encore long », prévient-il.
Pour ce collectif composé de plusieurs syndicats et organisations, la « vraie victoire, la seule victoire, sera actée par la rupture avec le système hérité depuis 1962, le départ de tous les responsables de ce régime honnie et le passage vers la nouvelle République démocratique et sociale à travers des institutions de transition consensuelle, fortes et représentatives de la volonté du peuple algérien ».
« Les développements de ces derniers jours et les signaux envoyé par le système – avec notamment la nomination du gouvernement Bedoui et la guerre des communiqués entre la présidence et l’état-major de l’armée, confirment la poursuite de l’option de la transition clanique au sein même du pouvoir à travers l’application de l’article 102 de la constitution qui ne garantit nullement une transition indépendante du système comme l’exigent les marches du peuple depuis le 22 février », écrit le collectif.
Selon lui, la « marche vers la deuxième république est irréversible ». « Nous appelons à maintenir la pression par la mobilisation pacifique et à sortir massivement pour les manifestations de ce vendredi 5 avril 2019 partout en Algérie et réaffirmer la volonté populaire pour le changement  démocratique », conclut-il.
(*) Les organisations signataires :
–         LADDH ( Benissad/Zahouane) (Ligue Algérienne de la Défense des Droits de l’Homme)
·         LADH (Ligue Algérienne des Droits de l’Homme)
·         RAJ (Rassemblement – Actions – Jeunesse)
·         DJAZAIROUNA
·         SOS DISPARUS
·         RESEAU WASSILA
·         THARWA FADHMA N’SOUMER
·         Association TIMLILIT
·         CSVM-22 FEV (Comité Soutien Vigilance du Mouvement 22 Février)
·         SATEF (Syndicat autonome des travailleurs de l’éducation et de la formation)
·         SNAPEST (Le syndicat national des professeurs de l’enseignement secondaire et technique )
·         SNAP (Syndicat National Autonome des postiers)
·         SNAPAP (Ssyndicat National Autonome des Personnels de l’Administration Publique)
·         CGATA (Confédération générale autonome des travailleurs en Algérie)
·         SOS CULTURE BAB ELOUED
·         ACDA (Association pour le Changement Démocratique en Algérie)
·         CNDDC (Comité National pour la Défense des Droits des Chômeurs)
·         Le collectif des Haragas disparus en mer.
·         IRD (Initiative de Refondation Démocratique)
·         Collectif des Jeunes engagés
.           RADDH.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici