Les députés des partis de l’Alliance présidentielle et ceux de l’opposition sont appelés, ce lundi 25 février, à intervenir au sujet de la Déclaration de politique générale du gouvernement présentée par Ahmed Ouyahia. Hacène Aribi, député d’El-Adala, était parmi les premiers à prendre la parole. L’élu a évoqué le développement de la corruption « au point où on retrouve maintenant la drogue chez les élèves ».

LIRE AUSSI : Devant les députés, Ahmed Ouyahia évoque les manifestations du 22 février

Ce cadre du parti d’Abdellah Djaballah estime ensuite que le Premier ministre a échoué sur quatre points. Hacène Aribi cite notamment « l’organisation du marché des devises » et la lutte contre la « pratique consistant à gonfler les factures ». Le député du RND et porte-parole du parti, Seddik Chiheb réplique immédiatement dans son intervention.

LIRE AUSSI : VIDÉO – Le discours d’apaisement d’Ahmed Ouyahia sur les manifestations

« N’ayez pas honte ! Vous avez réussi dans beaucoup de choses. Vous avez réussi sous la direction du président de la République à éliminer le terrorisme et à mettre en place les bases de la paix et de la réconciliation (…). Vous avez réussi à préserver notre souveraineté nationale », a-t-il avancé en s’adressant à Ahmed Ouyahia.

« Oui, nous avons lacunes (…). Mais eux (opposants, NDLR) aussi ont une part de responsabilité dans ‘’l’échec cuisant’’ qu’ils veulent faire inscrire dans notre bilan. On sait qui contrôle le marché noir! On sait qui encourage la fraude! », a lâché le député du RND.

LIRE AUSSI : Rassemblement des députés du FFS à l’APN

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici