L’Algérie, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie ont déposé, hier vendredi, auprès de l’Unesco à Paris, une demande d’inscription du couscous sur la liste représentative du patrimoine immatériel, a annoncé une porte-parole de l’Unesco cité par l’AFP.

Le dossier de candidature de ce plat emblématique du Maghreb doit être examiné par le Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, qui tiendra sa prochaine session en décembre à Bogota (Colombie), selon la même source.

En janvier 2018, des experts des pays du Maghreb avaient annoncé se pencher sur le projet “commun” d’une candidature du couscous pour son inscription sur la Liste représentative du patrimoine immatériel de l’Unesco.

En septembre 2016, l’annonce par l’Algérie de son intention de faire inscrire le couscous au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco avait suscité l’ire du Maroc.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici