L’Algérie arrive à la 105e place dans le classement 2018 élaboré par Transparency international, une ONG allemande de lutte contre la corruption, qui comprend 180 pays. « Le score et le classement de l’Algérie dans l’IPC (Indice de perception de la corruption) 2018 est de 3,5 sur 10 et la 105e place (3,3 sur 10 et la 112e place dans l’IPC 2017) », écrit l’Association algérienne de lutte contre la corruption (AACC) dans son communiqué.

« Le Maroc et la Tunisie sont mieux logés et ex aequo : 4,3 sur 10 et la 73e place. L’Algérie est classée à la 10e place dans le groupe des pays arabes et à la 18e place en Afrique », précise la même source. Pour l’AACC, l’Algérie « n’enregistre aucun progrès, avec une note et un classement toujours aussi désastreux que ceux des dernières années ». Lors de la publication de l’Indice de perception de la corruption en 2017, l’association avait formulé certaines interrogations.

« Comment peut-il y avoir des progrès quand nous avons une très mauvaise loi anticorruption (20 février 2006), et plus grave encore quand cette loi n’est pas appliquée notamment en matière de déclaration de patrimoine des « agents publics » ?, s’était demandé l’AACC. Comment peut-il y avoir des progrès en l’absence d’une politique de protection des dénonciateurs ? ».

« Une année plus tard, ces questions restent d’actualité et le gouvernement algérien n’est toujours pas en mesure d’apporter des réponses claires et concrètes, faute d’une volonté politique réelle sur le terrain », assure l’organisation. Celle-ci estime que le « gouvernement alimente et entretient un climat favorisant la corruption à tous les niveaux et consacrant l’impunité pour ceux qui y sont impliqués ».

Dans son communiqué, l’AACC suggère également quelques mesures urgentes. Elle « interpelle le gouvernement à l’effet de cesser immédiatement les représailles de toutes sortes, dont les emprisonnements arbitraires, à l’encontre des lanceurs d’alerte dénonçant des scandales de corruption et des journalistes pour leurs écrits et leurs enquêtes à ce sujet ».

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici