Les femmes adorent se teindre les cheveux. Mais encore faut-il adopter les bonnes techniques pour bien réussir sa coloration. Nous vous invitons à ce titre à découvrir les gestes qu’il faut à tout prix éviter lorsqu’on se teint soi-même les cheveux chez soi. 

Pour celles qui n’ont pas le temps de passer par la case « salon de coiffure » pour se teindre les cheveux, de nombreuses colorations sont aujourd’hui disponibles sur le marché et peuvent être réaliser soi-même à la maison. Cependant, il arrive que les résultats ne soient pas à la hauteur de nos attentes. Exemple, les cheveux sont secs et endommagés. Dans ce cas, il est recommandé de voir un professionnel. Néanmoins, pour parfaire votre coloration maison, voici quelques conseils à prendre en compte sur ce qu’il faut à tout prix éviter en vue d’éviter ces tracas capillaires. 

Se fier à la couleur indiquée sur la boîte

Face à la flambée de couleurs disponibles sur le marché, il nous arrive de vouloir essayer une nouvelle couleur de temps à autre pour changer de look. En apercevant les couleurs affichées sur les boîtes, on a tendance alors à s’emballer, en espérant avoir exactement la même couleur qui y est indiquée après la coloration. Mais ce n’est presque jamais le cas. En effet, la couleur obtenue à l’issue d’une coloration dépend de la couleur véritable des cheveux et non de celle indiquée sur le produit de coloration. Donc, pas la peine de s’attendre exactement à une couleur identique à celle mentionnée sur l’emballage.

A ce titre, Tabitha Mitchell, une styliste professionnelle à la tête de BeautyzMyBiz, a expliqué dans le cadre d’une entrevue pour HuffPost que chaque femme dispose d’une chevelure différente. En d’autres termes, une même couleur appliquée sur trois sujets différents n’aura pas les même résultats sur chacune des personnes testées. Un fait particulièrement constaté chez les femmes aux cheveux blonds ou rouges. Toutefois, pas de panique ! Si la couleur tend à devenir foncée, il suffit simplement de laver les cheveux avec un shampooing aux propriétés purifiantes et éclaircissantes.

Un spécialiste en coloration de cheveux, de Los Angeles, Guy Tang, confirme également qu’il s’agit d’un moyen parfait pour atténuer les divers tons. Aussi, notez qu’un lavage trop fréquent (Exemple : tous les jours) élimine petit à petit la coloration. Dans la mesure où vos cheveux ont été endommagés des suites d’une coloration, n’hésitez pas à filer auprès d’un salon professionnel pour que les experts en la matière vous propose la solution adaptée. Dans certains cas, il vous sera recommandé de vous couper les cheveux

Opter pour des méthodes inadéquates

Si vous voulez que votre coloration maison soit un succès, il est primordial d’opter pour les bonnes techniques. En effet, certaines personnes ont l’habitude d’appliquer de la coloration sur le devant du visage, voir sur toute la tête. Ceci est fortement déconseillé. En effet, Chelsey Pickthorn, la fondatrice du salon Pickthorn de Brooklyn insiste sur le fait de ne pas teindre ces parties du visage car les cheveux qui y sont présents nous protège lorsqu’on applique par exemple des crèmes pour le visage. Pensez ainsi à appliquer la coloration  exclusivement sur les racines. 

Négliger la texture capillaire

Lorsqu’on souhaite procéder à une coloration, il est très important de prendre en considération la texture capillaire, sachant que chacun d’entre nous dispose d’une texture de cheveux différente. Il est de ce fait primordial d’avoir une idée du nombre de couches de cuticules, car plus il est faible, plus le décolorant s’introduit rapidement à l’intérieur de la fibre capillaire. A ce titre, Chelsey Pickthorn estime que les Asiatiques auraient environ 16 à 18 couches de cuticules, contre 10 à 16 couches pour les Européens ou les métis. Enfin, les individus aux cheveux bouclés ou plutôt afro en disposent de 8 à 12 couches. Néanmoins, les facteurs comme la teinte de la peau, des yeux ou même la couleur d’origine des cheveux ne suffisent plus aujourd’hui à déterminer la coloration la plus efficace.