La limite d’âge fixée pour bénéficier des facilitations et avantages du dispositif de la Caisse nationale d’assurance chômage (CNAC), sera prolongée et passera de 50 à 55 ans, a annoncé samedi à Alger, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali.

« Il a été décidé de prolonger l’âge fixé pour bénéficier du dispositif de la CNAC à 55 ans au lieu de 50 ans. Une proposition d’amendement des textes réglementaires régissant ce dispositif a été approuvée récemment, en attendant la publication du décret présidentiel dans le Journal officiel », a précisé le ministre, repris par l’ APS.

S’exprimant à l’ouverture de la rencontre nationale des Directeurs de wilayas des dispositifs ANSEJ et CNAC, il a indiqué que cette nouvelle mesure « permettra aux personnes de cette tranche d’âge (55 ans) de bénéficier des facilités et des avantages octroyés par la caisse, en mettant à profit leurs « expériences et compétences professionnelles » dans leurs propres micro-entreprises, selon le compte rendu de l’Agence officielle.

ANSEJ: les jeunes remboursent leurs crédits.

Contrairement à l’idée reçue, les bénéficiaires du dispositif Ansej, remboursent bel et bien leurs crédits. « Le remboursement des prêts accordés dans le cadre de ce dispositif a été, de l’ordre de 84% en 2018 »,a affirmé le ministre. Pour la seule année écoulée, « 22450 emplois directs ont été créés, au lancement des projets, grâce au financement de 9.009 micro-entreprises, dont 5.535 dans le cadre de l’ANSEJ ayant permis la création de 13.852 emplois ».

IL précise, en outre, que l’ensemble des projets de l’ANSEJ en 2017 (4.406) s’est effectué à travers les remboursements des crédits, alors qu’en 2018, les projets financés par ce moyen ont constitué 74 % de la totalité des micro-entreprises créées.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici