Un nouvel épisode de Chasseurs d’appart a commencé ce lundi 13 juillet où un candidat s’est tout de suite démarqué en affrontant le légendaire agent immobilier de la chaîne M6. L’audace du courageux Bertrand a impressionné Stéphane Plaza.

Après avoir rendu visite à plusieurs agents immobiliers, notamment dans les villes de Marseille, Toulouse, Lyon, Nice ou encore Bordeaux, le présentateur de Chasseur d’appart est cette fois-ci parti à la rencontre de trois participants de Lille.

Un tête-à-tête qui s’annonce féroce

Stéphane Plaza a récemment eu l’occasion de revoir Barthélémy. Un candidat que le meilleur ami de Karine Le Marchand redoute particulièrement, du fait de son exploit qui lui a permis de remporter une victoire dans l’émission. C’est sur une note d’inquiétude que l’animateur a affirmé : « Aujourd’hui, je suis un peu stressé. Il ne faut pas oublier que Barthélémy a gagné Chasseur d’appart’ et qu’il a été une fois en finale. Il est implanté depuis longtemps. Il connait bien la région. Il peut gagner sans problèmes ! ». Mais à part Barthélémy, Dominique, et surtout le fameux Bertrand sont également des candidats à ne pas sous-estimer.

La réplique pleine d’assurance de Bertrand

Après avoir mis les candidats à l’aise, l’animateur leur a posé une question : »Le Belge, comment il se sent ? ». Étonnamment, il ne s’attendait par à une réponse si courageuse venant de l’un des candidats, Bertrand: « Super confiant, a-t-il admis, je sens que c’est nous qui allons-nous affronter en finale ». « Ah, carrément ! », s’exclamait-il à son tour. « Comme en Coupe du monde ou pas ? » ajoutait-il avec ironie. Mais Barthélémy, quant à lui, ne pouvait pas s’empêcher de commenter « Ils sont mauvais perdants les Belges ! », une phrase qui a éclaté Bertrand de rire. Cependant, l’anecdote d’être en face d’un candidat très sûr de lui n’est pas nouveau pour Stéphane Plaza. Une situation qui met l’animateur hors de lui et qui par la suite se permet de tacler son adversaire, comme il l’avait fait face à Jonathan, à Marseille, ou encore à David, à Toulouse.