Vendredi dernier dans « Chasseurs d’appart », Stéphane Plaza s’était allié avec Caroll dans la quête d’un joli appartement pour Fabrice. Ce dernier, particulièrement strict dans ses goûts, n’a pas manqué de souligner une certaine exigence. Ce qui a conduit à l’exaspération de Stéphane Plaza.

Ce vendredi 24 juillet, dans l’émission phare de Stephane Plaza, diffusée sur M6, ce-dernier était face à un acheteur particulièrement exigeant, qui a bien joué sur les nerfs du plus célèbre agent immobilier de France.

En quête de l’appartement idéal

Dans « Chasseurs d’appart », il existe de nombreux acheteurs potentiels parmi lesquels certains sont très intransigeants dans leur requête. Fabrice en fait notamment partie. Le jeune Parisien était en effet venu emménager de manière définitive à Montpellier, dans le cadre d’un projet d’ordre professionnel. Pour l’aider à trouver l’appartement de ses rêves, il a demandé l’aide du célèbre agent immobilier. Pour rappel, il avait gagné en demi-finale face à Stéphane Plaza et Caroll.

Une belle victoire à l’issue de laquelle, le candidat a pu longuement réfléchi sur ses exigences pour le prochain appartement qu’il comptait acheter. Parmi ses attentes, une habitation située à un quart d’heure à vélo de son lieu de travail, un espace ne devant pas faire moins de cinquante mètres carré, situé au deuxième étage d’un immeuble et disposant d’une cour d’extérieur.  Le tout pour 300 000 Euros. Mais ce n’est pas tout, Fabrice avait fermement insisté pour que l’appartement soit équipé d’un lave-linge dans sa salle de bain. Une exigence qui n’a pas manqué de faire éclater Stéphane Plaza de rire.

Fabrice : un candidat intraitable dans ses demandes

Alors que Caroll avait enfin trouvé un appartement répondant à l’exigence particulière de Fabrice (muni d’un lave-linge dans la salle d’eau), c’est sur une pointe d’ironie que l’agent immobilier préféré des français lui avait répliqué, en insistant bien sur la salle d’eau et non une autre pièce de la maison. Fier de leurs trouvailles, l’acheteur les avait félicités à cœur ouvert. Ce qui titille toutefois Stéphane Plaza, c’est la raison pour laquelle il lui fallait absolument le lave-linge exactement dans la salle de bain et pas ailleurs. Un geste que l’agent immobilier avait qualifié de « manies de grand-mère ».