Après le passage du célèbre chef cuisinier Philippe Etchebest dans son restaurant, Patrick, le gérant de « l’Isle aux pizzas » avait décidé d’abandonner son restaurant alors que ce-dernier cartonnait en Dordogne.

Alors que son commerce était au top de son succès, quelques mois après le passage de Philippe Etchebest, Patrick a pris la décision d’abandonner son restaurant. Le point sur les motifs de cet soudain abandon.

Des débuts harassants dans l’émission

Cela fera bientôt 9 ans que le célèbre juré de Top Chef Philippe Etchebest vole au secours des restaurants de France qui sont en difficulté, à travers l’émission « Cauchemar en cuisine », diffusée sur M6. L’année dernière, il avait eu le privilège de rencontrer Patrick et Marielle, propriétaires d’un restaurant baptisé « L’Isle aux pizzas », situé à Saint-Astier en Dordogne. Le gérant, Patrick, a toujours eu du mal avec les techniques de l’inflexible Philippe Etchebest. Comme en témoigne ses propos, recueillis dans le journal « Dordogne libre », les journées du tournage étaient particulièrement éprouvantes et tendues face à la pression exercée par le Chef étoilé.

Des journées tendues qui ont au final porté ses fruits

L’émission gastronomique de Philippe Etchebest avait compté plus de deux millions de spectateurs le jour de la diffusion de l’épisode de « L’Isle aux pizzas ». Suite au passage du meilleur ouvrier de France, le restaurant avait pris un envol remarquable et les chiffres d’affaires avaient grimpé pour le Dordognais. Les plats cuisinés avaient obtenu l’éloge des clients et la taverne avait même gagné en notoriété sur Tripadvisor.

Patrick tourne la page à cette expérience très enrichissante

Malgré son succès fulgurant, Patrick a décidé de s’adonner à de nouveaux projets et a procédé à la cession de « L’Isle aux pizzas ». Une décision d’ordre personnelle pour l’heureux papa d’une fillette de 11 ans qui a ainsi préféré dire adieu à son commerce pour rejoindre cette-dernière en Gironde. Il n’écarte toutefois pas l’éventualité de reprendre le flambeau en ouvrant un petit resto dans le futur. Son ancien établissement est de ce fait, à l’heure actuelle, en attente d’un nouvel acheteur.